Les femmes et les nouvelles révolutions technologiques au xxième siecle

La révolution numérique qui s’est annoncée depuis le siècle passé a connu de véritables et ultrarapides avancés depuis le début du 21ème siècle. L’internet des objets, la digitalisation des domaines de développement, et la mutation répétée des différentes innovations dans les secteurs du développement des communautés des pays en développement, ont gagné les différents laboratoires, start-up, universités, académies, etc.

 

Le milieu en constant changement semble par contre dominé par les hommes. Des innovations d’hommes affluent de jour en jour les systèmes d’information et canal de distribution des informations et innovations. Le constat est le même au niveau des pays avancés comme celui des pays moins avancés. En région Francophone d’Afrique, la règle est la même et reste inchangée. Les innovations quittant les laboratoires de conception pour les sphères d’implémentation et le marché d’usage sont majoritairement attribués aux hommes. Peut-être que les hommes sont les chefs des organisations qui présentent bon nombre de ces innovations qui révolutionnent nos vies mais une bonne partie des ingénieurs, des graphistes, des concepteurs et des conseillers en marketing et en user experience sont des femmes.

 

Portrait de quelques prouesses de femmes d’Afriques francophones dans les TICs

Tout comme en famille et dans les sociétés socioculturelles, les femmes comme au niveau de l’industrie technologique, sont le socle des processus de développement. Plusieurs technologiques trouvent leur quintessence (sont inventés et conçus) parce que les femmes en ont besoin mais sont créées avec réussite grâce aux femmes et/ou par les femmes. Les services et produits technologiques trouvés en région francophone doivent leur succès à la participation de plusieurs femmes ; à titre illustratif Isocel SA fournisseur de services internet, réussit à donner satisfaction aux utilisateurs du Bénin, du Togo, du Niger, du Sénégal grâce à Elzie ADISSIN, la Responsable Commerciale & Marketing, de la firme.

 

Par ailleurs, un nombre importants de femmes travaillent à digitaliser les services urgents pour faciliter la vie aux femmes et aux hommes qui gagneraient davantage en temps, et en produits et services de qualité. Masha AKRE, CEO AFRODICT CÔTE D’IVOIRE, Kadidja NIANG, Fondatrice MashaNiang, Annicelle Reine KUNGNE, Co Fondatrice et Directrice Financière Infinity Space, et Raodath AMINOU, Fondatrice OptiMiam, sont des femmes reconnues qui ont travaillé non seulement à révolutionner totalement la vie des communautés d’Afrique Francophone mais aussi au développement de technologies qui révolutionnent également l’ère technologique. La première créa et continue de perfectionner la plateforme AFRODICT : une plateforme de réservation et de mise en relation des professionnels de la beauté avec les clientes. La plateforme dispose également d’un service après-vente qui permet aux usagers de noter la prestation du professionnel de la beauté et de le/la recommander ou non. La seconde a créé sa startup MishaNiang, une application mobile qui valorisera les produits artisanaux du continent africain et permettra aux clients de commander une vaste gamme d’articles de maroquinerie qu’ils conceptualisent et personnalisent, mettant ainsi en avant la créativité et le goût au cœur du produit.

 

Anicelle Reine KUNGE est la reine du fintech, avec le WeCashUp système de paiement universel de la start-up Infinity Space et adapté à la population africaine majoritairement non-bancarisée. Avec la solution WeCashUp la population africaine peut désormais effectuer des paiements en ligne via le mobile money. Raodath AMINOU se bat contre le gaspillage, elle a fondé en 2014 OptiMiam, une application d’innovation de service qui fait la mise en relation entre consommateurs et commerçants pour la vente des produits frais afin de lutter contre le gaspillage alimentaire. Trois (3) années plus tard, une quinzaine de tonnes de repas ont été sauvées grâce aux partenariats avec huit cent (800) commerçants et deux cent mille (200.000) utilisateurs de l’application.

Les initiatives de femmes leaders se multiplient et impactent dans les TICs

Les femmes dans leur participation à l’ère numérique et technologique, ne se limitent pas à la création de services et produits facilitant la résolution de certains problèmes de société. A l’instar de AfChix promue par la Leader Dorcas Muthoni et qui est un hub de valorisation et de formations des femmes en technologie, plusieurs autres incubateurs, hub, initiatives de femmes leaders se multiplient et impactent, contrairement à certaines initiatives des hommes, des millions de personnes de différentes communautés. Ces initiatives sont les centres de promotion et de formation de plusieurs autres femmes. Les incubateurs de femmes et les femmes incubées proposent des solutions au quotidien, des solutions qui nous rendent la vie plus que facile.

 

Si vous avez envie de connaître davantage sur les initiatives d’incubations, de formations et de promotion de femmes en technologie n’hésitez pas à rejoindre AfChix pour profiter de ses opportunités.

Comments are closed.

Translate »